Elisabeta de Rozenn Illiano


Résumé :

« ‘Le Cercle’ désigne une société secrète cachée dans les ombres de l’Histoire depuis ses balbutiements, et fédère le peuple immortel que les humains nomment ‘vampires‘. » En France, Saraï est une jeune immortelle assignée à résidence depuis toujours ou presque. Elle a été jugée pour avoir manifesté un pouvoir parapsychique interdit, un don qu’on lui a retiré avant de la marier de force et de la contraindre à ne jamais quitter sa maison. En Italie, Giovanna est une mortelle qui vit en compagnie d’un vampire, et dont elle est la seule source de sang. Elle non plus n’a pas eu le choix : née dans une famille proche du Cercle, elle a dû se soumettre à leur autorité et quitter sa petite vie toute tracée. Jusqu’à ce jour de novembre 2014, quand une éclipse solaire se produit. Le phénomène réveille le don endormi de Saraï. Giovanna, quant à elle, est agressée dans sa propre maison par un immortel, qui lui donne de force la vie éternelle. Depuis, le Cercle les menace de mort, car il ne tolère pas les écarts de ce genre. Grâce à son don, Saraï entend l’esprit d’une ancienne Reine immortelle, Elisabeta, dont l’âme est piégée à l’intérieur d’une poupée de porcelaine. Elisabeta a tout perdu : son pouvoir, son règne, son enfant et son amant. Réduite aujourd’hui à l’état de fantôme, elle accepte de venir en aide à Saraï qui veut se confronter au Cercle, quitte à le détruire.

Mon avis :

Cette lecture a été faite dans le cadre d'un service presse sur le site Simplement pro. Je remercie l'auteure pour sa confiance.

Mes premiers livres de vampires étaient d'Anne Rice et de Bram Stocker. J'ai eu un véritable amour pour ces romans, tout dans la retenue et l'élégance.

Et puis sont arrivés les vampires de la bit-lit et je me suis détachée de tout ça car je n'y trouvais plus ce que j'attendais d'un roman sur les vampires.

Mais je suis restée curieuse de ce genre et le roman de Rozenn Illiano m'a charmé de suite, par sa couverture d'abord puis son résumé et m'a réconcilié avec le genre ! Ce fut un réel coup de cœur !

Dans ce roman, nous voyageons entre la France et l'Italie mais aussi entre le présent et le passé grâce aux souvenirs d'Elisabeta.

En France, nous suivons Saraï, jeune immortelle mariée de force et privée de son don par les Maîtres. Elle remplie la fonction de scribe pour le Cercle.

En Italie, nous suivons Giovanna, une jeune humaine devenue Gemella, c'est à dire plus clairement qu'elle est une réserve de sang pour l'humain avec qui elle a été lié.

Mais une éclipse de soleil, événement qui permet aux immortels de regarder le soleil sans mourir, va tout changer.

Nous découvrons ici un univers régit par le Cercle, qui entrave les immortels (oui car le mot vampire, ils n'aiment pas vraiment) avec des lois et des règles dictées par les Maîtres. Et tout ça est bien sûr contrôlé par l'Eglise au nom des hommes.

Il fut un temps où les immortels étaient plus libres, où les Nés régnaient sur leur peuple.

Et si ce temps, les Dissidenti le faisait revenir ?

Et c'est dans ce contexte de révolution que l'histoire se déroule. On y découvre deux femmes fortes qui ne lâchent rien et une ancienne reine qui nous entraîne de révélations en révélations.

L'univers de l'auteure est extrêmement travaillé, son écriture est un délice. On ne voit pas le temps passer et on en demande encore à la fin du livre !

Je vous conseille vivement la découverte de ce roman pour renouer avec l'image du vampire d'Anne Rice, élégant et envoûtant, dans un univers plein de complots.

Note : 20/20


Featured Review
Posts à venir
Tenez-vous à jour...
Tag Cloud
Pas encore de mots-clés.